Les Idylles

 

Contact : Loïc Bertemes

0496/53.09.20

ou

traildesidylles@gmail.com

Les Idylles

Les Idylles, c'est qui, c'est quoi?

 

Voici un essai de définition écrit par notre non-président JC :

 

Cette définition n'engage que son auteur : puisque très personnelle, elle est inévitablement partiale et partielle. Chaque idylle est donc libre de la compléter, de la refuser, de la contredire... Et tant mieux si ça fout un joyeux bordel !

 

Il est cependant évident que nous serions fous de nier la filiation naturelle de notre groupe de trailers avec la merveilleuse chanson de Vanessa-la-mignonne, et que vouloir définir les idylles commence par célébrer « ma folie, mon envie, ma lubie ».

 

Le « Larousse » est bien plus concret qui nous parle d'un petit poème pastoral chantant l'Amour, ou d'Amour tendre et naïf, ou encore de relations harmonieuses entres individus ou groupe. Ces trois approches permettent évidemment de commencer à nous cerner.

 

Premier angle : la fête

Courir dans la nature est, pour une idylle, une fête qui se renouvelle sans cesse, nous nous réjouissons de caracoler à travers bois et champs, même si certains d'entre nous ont régulièrement besoin d'une bouffée de bitume. Et après avoir couru, il est bon de fêter dans le sens plus usuel du terme, autour d'une « Leffe », si nous n'avons pas pu trouver de « Céleste » ou de bon rosé frais. Ces réjouissances peuvent parfois être abrégées quand nous nous faisons jeter vers 4h00 du matin !

 

Deuxième approche : le biotope

Tous les bois, toutes les campagnes, toutes les montagnes, tous les pays nous attirent, surtout ceux que nous n'avons pas encore découverts, un peu de dépaysement nous séduit, mais nous n'aimons pas faire beaucoup de kilomètres si en échange le parcours qui nous attend s'avère trop court. A des degrés divers, selon les individus, les idylles aiment les longueurs, comme tous les trailers. La difficulté technique amène un peu de sel à notre quotidien, nous ne cherchons pas à accumuler les épreuves chronométrées, ni les courses trop orientées « business ». Les off, on apprécie toujours, surtout si l'after est à la hauteur ! Les idylles ne sont liées à aucun endroit particulier, la planète entière est notre jardin. Ce biotope universel, nous aimons le parcourir en courant mais aussi en marchant. La marche est une activité aussi idyllique que la course à pied ou la fête !

 

Les organisations amies :

La devise de ceux qui vont courir à Olne, chez Félix et qui consiste à « considérer les autres comme des partenaires avec qui on partage le même goût de l'effort et non comme des concurrents à battre » nous convient. Nous nous sentons également proches des « coureurs célestes », en terme de philosophie par rapport à la course à pied, mais aussi à travers la définition humaniste et solidaire qu'ils en ont fait. Nous sommes tous imprégnés de ce fameux esprit « Spiridon », qui nous fait préférer la convivialité, la simplicité, la cordialité et l'amitié aux licences officielles ! Nous apprécions aller courir chez ceux qui organisent des courses mettant la priorité sur la nature à respecter, la fête, la convivialité, la simplicité… avant les classements, l’argent : autour de nous, et à titre d’exemple, sans exclure qui que ce soit, le CHAT, l’amicause, les Boitheux, les zafters,… nous semblent y correspondre avec chaque fois leurs caractéristiques particulières.

 

Les liens entre nous :

Ils sont « on ne peut plus informels », celui qui se considère idylle l'est « ipso facto »,

Tant mieux s'il vient courir (ou marcher) avec nous les mardis et jeudis à 19h00, ou s'il nous rejoint le dimanche pour notre sortie « longue » et l'apéro qui s'ensuit généralement. Le point de rencontre est actuellement situé derrière le hall des sports de Malmédy, mais nous aimons délocaliser nos sorties quand l'occasion se présente et en tout cas, les week-ends. Donc, ni carte de membre, ni cotisation (ceux qui le souhaitent peuvent verser une cotisation de soutien au Malmedy athletic club, cela nous met « plus à l’aise » pour utiliser occasionnellement la piste d’athlétisme voire les douches du complexe sportif), ni charte qui nous lie. Notre vrai ciment, c'est la franche amitié qui nous unit et la conviction que nous ne laisserons personne l'altérer. Les infos circulent par mail et à travers notre page facebook « les idylles », il suffit de demander à les recevoir.

 

Les défis :

Chaque idylle se lance les défis qui lui conviennent, en général, nous observons entre nous une tendance à allonger les distances parcourues off-road, ce n’est cependant pas une règle : à chacun de choisir la pression qu’il veut se mettre, ou pas !

Un tout grand merci à nos sponsors